Home Page

Version Française

Professionally

I am a young researcher in Cognitive NeuroSciences. Currently, I am working as a postdoc in KIND (Karolinska Institutet center for Neurodevelopmental Disorders) where I am responsible for the Neuroimaging section. I am studying autism in babies and children from a neuroanatomical point of view. Specifically, I am working on 8 to 25-year-old twins who are either discordant or concordant for autism, or typically developping twins. I am participating in the MRI scanning of those children and analyzing obtained anatomical brain images. A second part of my job involves babies with autism risk factor (i.e. who have at least one autistic sibling). I collect cerebral eye-tracking data, cerebral electric activity (EEG) and Magnetic Resonance Images in 5-month-olds.

The goal of my current research: finding neurobiomarkers of autism spectrum disorder (ASD). Since it is unlikely to find one marker for such a heterogeneous disorder, our approach is to characterize deeply our participants in order to stratify them. Specific deficits linked to ASD might correspond to specific anatomical cerebral differences. From these differences, the ultimate goal is to provide individually tailored help or treatment.

I completed my phD in June 2012 under the supervision of Christophe Pallier in the Cognitive Neuroimaging Unit in Neurospin, near Paris, France. Then, I worked as a postdoc on dyslexia in the Cognitive Sciences and Psycholinguistic Lab at the ENS in Paris, in Franck Ramus‘ team.  My scientific interest are widespread. During my phD, I focused on Language and Music domains inquiring the following questions:

  • How and when do toddlers acquire/use syntactic knowledge?
  • How do syntactic and prosodic knowledge constrain possible meaning for unknown words?
  • How do they constrain lexical access?
  • What is the neural substrate for syntactic structure processing?
  • Are neural networks implicated in linguistic hierarchical structure building also recruited by other domains such as music?
  • Does musical expertise influence perception and neural processing of musical hierarchical structures?

Here you can download my thesis (in French)

During my first postdoc in Paris, I searched for neuro-anatomical differences between dyslexic children and typically developping ones. Particularly, I focused on morphometric analyses of sulci.

My life outside


Professionnellement

Je suis une jeune chercheuse en Neurosciences Cognitives. Actuellement, je suis embauchée en tant que postdoc au KIND à Stockholm (Karolinska Institutet center for Neurodevelopmental Disorders). J’étudie l’autisme du point de vue de la neuro-anatomie grâce l’imagerie avec des bébés et des enfants.
En particulier, je suis impliquée dans une étude de grande ampleur portant sur des jumeaux de 9 à 18 ans monozygotes soit concordants, soit discordants pour l’autisme, soit des jumeaux monzygotes ou dizygotes sans troubles développementaux. Je scanne en imagerie par résonance magnétique ces enfants, puis j’analyse les images obtenues. Une deuxième partie de mon travail porte sur les bébés de 5 mois comportant des facteurs de risque autistique c’est-à-dire dont au moins un des frère et soeur est autiste. J’enregistre l’activité électrique cérébrale grâce à l’électroencéphalographie ainsi que l’anatomie fine grâce à l’IRM.

J’ai terminé en Juin 2012 une thèse préparée sous la direction de Christophe Pallier dans l’unité de Neuroimagerie Cognitive à Neurospin. Ensuite, j’ai effectué un postdoc portant sur la dyslexie dans le laboratoire de Sciences Cognitives et Psycholinguistique à l’ENS à Paris dans l’équipe de Franck Ramus.

Mes intérêts sont multiples mais touchent principalement le développement de capacités cognitives. Pendant ma thèse, je me suis intéressée sur le domaine du langage et celui de la musique.
J’ai exploré plusieurs questions :

  • Comment et quand les jeunes enfants acquièrent-ils la syntaxe ?
  • Dans quelle mesure est-elle utilisée pour contraindre le sens possible d’un nouveau mot ?
  • Dans quelle mesure les mots grammaticaux contraignent-ils l’accès au lexique ?
  • Comment les structures hiérarchiques sont-elles implémentées neuralement ?
  • Les réseaux neuronaux traitant la structure hiérarchique linguistique sont-ils sollicités par d’autres domaines comme la musique ?
  • L’expertise en musique influence-t-elle la perception et le traitement des structures hiérarchiques musicales ?

Ici vous pouvez télécharger mon manuscrit de thèse.

Dans le cadre de mon premier postdoc à Paris sur la dyslexie, j’ai cherché s’il existait des différences neuro-anatomiques entre les cerveaux d’enfants dyslexiques et non dyslexiques. Je me suis concentrée sur l’analyse morphométrique des sillons cérébraux.

En dehors du travail

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s